1) En page 2 sous le titre « SYNTHESE » les auteurs expliquent en janvier 2006, qu’en l’absence de nouvelles recettes, le déficit du SMTC s’élèvera en 2007 à 2,7 M€. Et en 2008, il se creusera à hauteur de 3,6 M€.
Pourquoi les décisions nécessaires n’ont-elles pas été prises alors ?

2) En page 21, sous le titre « Section de fonctionnement, l’épargne brute », il est expliqué que le budget 2006 ne connaîtra l’équilibre que grâce à l’affectation de la subvention de Clermont-Co à la section fonctionnement, alors qu’elle était destinée à l’investissement.

3) En page 25, sous le titre « Analyse prospective : l’endettement » du SMTC devait s’élever à 230,1 M fin 2007 et 220,3 M en 2010.
Question : est-il tenu compte de l’achat de 6 nouvelles rames en 2008 ?

4) Enfin, en page 29, sous le titre « Analyse prospective : correctif n° 1 », sont indiqués les montants annuels de subventions nécessaires à la couverture de l’amortissement. Pour 2009, en est-on toujours à 2,03 M€ ??

Toutes ces révélations indiquent clairement que la vérité a été cachée pour passer le cap électoral de 2008.
Reste aujourd’hui que même si des têtes doivent tomber, comme le réclame le socialiste Pascuito, il faudra bien trouver 10 M€ pour boucher le budget 2009.