Le blog de Jean Pierre Brenas

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 11 avril 2014

Communiqué : Elu Front National au passé inquiétant

• Visiblement la liste Front National a été constituée avec beaucoup de légèreté. Proposer aux électeurs des candidats dont on ne sait rien, est proprement irresponsable, c’est indigne d’un responsable politique.

Les électrices et les électeurs du Front National ont été trompés.

Je rappelle que les Clermontois n’ont jamais eu accès aux photos des colistiers.


• Il est indispensable de lever toute ambiguïté. Je demande à Monsieur le Maire de Clermont-Ferrand de faire toute la lumière sur cette affaire.

mardi 8 avril 2014

Mes chers amis,

A vous tous, qui m’avez soutenu durant ces nombreux mois de campagne, vous mes amis de Facebook, mes followers sur twitter ; vous qui m’avez aidé, réconforté, témoigné de multiples messages d’encouragement, de félicitation ; vous qui avez participé aux nombreuses réunions publiques, cafés politiques, réunions d’appartements … Même si la victoire n’est pas au rendez-vous, le superbe score que nous avons réalisé c’est à vous que je le dois.
C’est grâce à vous que tout cela a été possible.
Vous avez été formidables !

Une histoire se termine mais une autre commence.
C’est la fin d’une aventure extraordinaire qui a amené notre liste à réaliser un score historique. Comparable à celui de Valéry Giscard d’Estaing qui, en 1995, n’avait pas eu à subir la concurrence du Front National.

Un nouveau départ car fort de ce score, fort de cette armée que nous avons bâtie, nous constituons aujourd’hui à Clermont-Ferrand une force respectée et incontournable.
Il y aura bien un avant et un après 2014.
Nous avons fait la démonstration que la citadelle n’était pas imprenable.
Nous l’avons ébranlée.
Comme nous avons ébranlé les esprits des Clermontois qui ont intégré que Clermont n’était pas une concession à vie pour les socialistes.

Cette avancée nous oblige aujourd’hui.
Elle nous assigne une lourde responsabilité.
Celle de ne pas décevoir.
Nous allons être regardés, observés, attendus. Nous devons relever le challenge.
Nous allons poursuivre sous une autre forme notre engagement au service des clermontois.

Nous devons tout d’abord montrer aux clermontois que nous avons compris le message de défiance qu’ils ont adressé les 23 et 30 mars dernier.
Près de 50% d’abstention et 10% de vote Front National, c’est le coût de la perte de confiance des Clermontois à l’égard de la classe politique locale.
Nous aurons à cœur, au cours des mois et des années à venir, à restaurer une crédibilité politique !
Pour cela,ne perdons jamais de vue nos axes de campagne.
C’est dans le maintien obstiné d’une ligne politique claire que nous préparerons l’alternance.
- Réduction du train de vie municipal pour ne pas augmenter les impôts.
- Rétablissement de la sécurité dans tous les quartiers pour protéger les clermontois les plus faibles.
- Refus du communautarisme qui nourrit le sentiment de rejet de l’autre.
- Suppression de nos friches urbaines pour donner du travail à nos entreprises et améliorer l’attractivité de notre ville.
- Rétablissement de l’équilibre des droits et des devoirs notamment au Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) en favorisant l’insertion par le travail.

Nous allons constituer une association qui va reprendre le nom du groupe d’opposition « Rassemblement de la Droite et du Centre pour Clermont ».
Le point de départ sera le millier de contacts de « Clermont-avant-tout », les membres du comité de soutien de la campagne, les centaines de sympathisants qui nous ont manifesté leur soutien tout au long des mois écoulés.
Nous allons déployer sur la ville une véritable armée appelée à grossir chaque année.

Nous serons présents à tous les rendez-vous politiques qui concernent Clermont-Ferrand : cantonales, régionales…
Dès demain, nous aiderons Brice Hortefeux tête de liste aux Européennes à réaliser le meilleur score possible.

Au Conseil Municipal, notre opposition sera intraitable. La majorité municipale ne repose sur aucune véritable légitimité. La majorité qui est sortie des urnes n’a pas tenu un jour. L’extrême gauche s’est constituée en groupe d’opposition dès le premier Conseil Municipal.

A Clermont-Communauté se dessine une nouvelle gouvernance. Fort de huit élus qui font de notre contribution la plus importante de l’opposition communautaire, nous jouerons un rôle majeur en son sein.

Cette foi, cette passion, cette flamme qui nous anime ne s’éteindra jamais.
St Augustin disait : « Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion ».
Restons passionnés.
C’est ainsi que nous servirons au mieux les clermontoises et les clermontois.
Du fond du cœur, merci à chacun d’entre vous.

Vive le Rassemblement de la droite et du centre pour Clermont !

mardi 11 février 2014

Dans la Montagne d'aujourd'hui : Inauguration de mon deuxième local de campagne

La_Montagne_2014_02_11.jpg

mardi 4 février 2014

Projet d’implantation d’une aire des gens du voyage, rue Croix Léonardoux

Sans concertation… bien sûr.
Les riverains m’ont sollicité.

20140125_103456.jpg

La Mairie a décidé de créer une aire d’accueil au cœur d’un quartier pavillonnaire et résidentiel !
Aucune concertation, aucune information, aucune enquête… rien. Les riverains se trouvent devant le fait accompli.
La Mairie a racheté des parcelles cadastrales d’une surface d’environ 1 800 m² au n° 12 rue Croix Léonardoux.
Par une délibération du 15 octobre 2013, elle a autorisé l’Établissement Public Foncier SMAF à acquérir les dites parcelles et à signer un bail emphytéotique avec le bailleur social Auvergne-Habitat (durée 50 ans, loyer annuel : l’euro symbolique).
Auvergne Habitat va réaliser des « habitats adaptés » pour un loyer de 2 € le mètre carré…


Pour rappel, la loi impose aux communes de créer des aires d’accueil des gens du voyage ; aux Départements, un schéma d’accueil.
Ce dernier prévoit « des secteurs géographiques d’implantation d’aires permanentes d’accueil, des possibilités de scolarisation, d’accès aux soins et d’exercice des activités économiques ».
Les modes de vie des gens du voyage sont variés : certaines familles sont itinérantes tout au long de l’année, d’autres quelques mois, d’autres sédentaires. Pour ces derniers un habitat dit « adapté » doit leur être proposé. C’est ce dernier cas qui est concerné par le projet de la rue Croix de Léonardoux.
La loi insiste sur le fait que le stationnement ne doit pas « porter atteinte à la salubrité, la sécurité ou la tranquillité publique ». Le cas échéant, les autorités peuvent décider d’évacuer les communautés.
Les gens du voyage doivent justifier de :

  • Titres de propriété de leurs caravanes
  • Livrets de circulation

Depuis le 19ème siècle, les gens du voyage sont installés au pied du volcan du Crouel.

Cette nouvelle implantation voulue par la mairie doit être définie en concertation avec les riverains. Il convient d’étudier la possibilité d’un regroupement des familles rue de la Tonne Ronde dans des logements décents.

Dans l’immédiat, je demande au Maire de surseoir à l’exécution du projet.
Je propose dans le cadre de mon projet pour « Clermont 2014 » l’aménagement d’une zone verte « Volcan de Crouël ».
Il s’agit de créer un nouvel espace de vie et de valoriser cette entrée de ville.

- page 1 de 180